Prix Fédéral

Communiqué de presse

Le Prix Fédéral de Lutte Contre la Pauvreté 2017
a été attribué ce 16 juin 2017
au Théâtre des Travaux et des Jours (Hotton),
par la Secrétaire d’Etat à la Lutte contre la pauvreté ,
Madame Zuhal Demir et le SPP Intégration sociale

 

Le Prix fédéral de lutte contre la pauvreté est une récompense qui vise à souligner l’importance et les efforts des personnes, associations, entreprises et administrations publiques qui combattent quotidiennement la pauvreté en imaginant des solutions utiles et originales. Ce prix se traduit par une somme de 12.500 euros que le Théâtre des Travaux et des Jours a reçue pour son approche créative et innovante.

Le Théâtre des Travaux et des Jours est une compagnie de théâtre-action composée d’une équipe de six personnes. Elle propose des créations et des interventions théâtrales, organise et anime des ateliers de créations collectives qui assurent « avec des personnes socialement ou culturellement défavorisées », « le développement, de pratiques théâtrales visant à renforcer leurs moyens d’expression, leur capacité de création et leur implication active dans les débats de la société ».

Le Théâtre des Travaux et des Jours existe depuis 1980 ; c’est donc une des plus vieilles compagnies de Théâtre-Action en Fédération Wallonie-Bruxelles ; elle a été la première à être reconnue dans le milieu rural. Le théâtre est installé à Hotton et exerce prioritairement son activité dans le Nord de la Province du Luxembourg.

Pourquoi le Théâtre des Travaux et des Jours reçoit-il le Prix Fédéral de Lutte Contre la Pauvreté ?

Depuis plusieurs années, le Théâtre des Travaux et des Jours a engagé deux comédiens-auteurs-qui connaissent des difficultés d’ordre psychiatrique. La compagnie n’est certes pas composée de professionnels de la santé ou de l’accompagnement social mais de personnes qui mettent en avant des valeurs d’égalité et de solidarité humaniste.

L’ensemble des membres de la compagnie s’adaptent les uns aux autres. Certains ont besoin de plus de soutien que d’autres mais tous se nourrissent des expériences particulières, des apports en création des uns et des autres. Et donc, nos deux comédiens auteurs écrivent, interprètent, collaborent aux animations et aux créations de la compagnie.

Dernière en date d’une série de publications d’œuvres du Théâtre des Travaux et des Jours : « Un lit d’œufs sur du sable mouvant » publié aux  Éditions du Cerisier en 2016. Il s’agit d’une pièce écrite par nos deux comédiens-auteurs et proposée par le Théâtre, sous la forme d’une lecture-spectacle.

« Un lit d’œufs sur du sable mouvant », l’argument :

Monsieur Dufournaux est hospitalisé. Pour la première fois, il se retrouve enfermé entre les murs d’une unité psychiatrique. Il y découvre des travailleurs, des patients et des modes de fonctionnement particuliers. Il est obligé de se recréer dans de nouvelles contraintes.

La pièce reprend unilatéralement le point de vue du patient, ses incompréhensions, ses ressentis, ses difficultés.

Les professionnels de la psychiatrie qui ont vu ou qui ont lu la pièce estiment que le propos tisse des liens pertinents avec la réalité des patients et des travailleurs de la santé concernés. Critique pertinente, critique radicale…les avis sont partagés et suscitent des débats profitables aux uns et aux autres, que ce soit à propos du sort réservé aux patients, dans des lieux fermés, leur relation avec un milieu de vie « normal » ou encore à propos de la double contrainte d’humanisation et de rentabilité imposée aux intervenants psychiatriques.

Au-delà du cadre de l’hospitalisation, la pièce interroge surtout notre société sur sa relation au « normal » et à l’« anormal » et sur sa capacité à intégrer tout être humain en son sein. Cette interrogation peut d’ailleurs se reporter dans d’autres secteurs de la société comme ces bureaux d’administrations fréquentés par chacun d’entre nous, lorsque nous n’avons plus l’impression d’être reconnu comme une personne à part entière, mais d’être juste devenu une étiquette : un intérimaire, un chômeur, un marginal, un malade, un vieux, un rural, un patient, …

Plus d’informations :
www.theatretj.be

Contact presse :
auprès du coordinateur :
Stefan.Bastin.ttj@gmail.com

Centre Théâtral Luxembourgeois –
Théâtre des Travaux et des Jours, asbl
4 Vieille route de Marenne
6990 Bourdon

Retour

reconnue et subventionnée par la CFWB