Un Lit d’Oeufs sur du Sable Mouvant

Le texte a été écrit par Jonathan Devillers et Anatole Kontsybovskiy membres de l’équipe de Théâtre des Travaux et des Jours. Il est disponible aux Éditions du Cerisier.

Durant une période de convalescence survenue en 2012, Jonathan a souhaité écrire une pièce de théâtre qui parle de l’internement en hôpital psychiatrique. Le ton décalé et poétique fait mouche dès les premières répliques et les scènes s’enchaînent sur un rythme léger quand on considère le thème de ce récit.

Cette légèreté permet d’aborder un sujet très mal connu du grand public : l’enfermement en psychiatrie.

Jonathan voulait entrecouper ces quelques scènes théâtrales de témoignages plus réalistes. Nous avons proposé à Anatole d’écrire ces fragments. Il écrit depuis plusieurs années des slams dénonçant les injustices du monde.

Ceux-ci mêlé au souffle poétique de Jonathan engendrent un objet théâtral singulier, intime et engagé. Ces deux types d’écriture permettent de dédramatiser un vécu préoccupant tout en posant des questions invitant au débat.

Résumé :

Monsieur Dufournaux est hospitalisé. Pour la première fois, il se retrouve coincé dans les murs d’une unité psychiatrique. Il y découvre des travailleurs, des patients et des modes de fonctionnement…

Au-delà du cadre de l’hospitalisation, la pièce interroge notre société sur sa relation au “normal et à l’anormal”, sur sa capacité à intégrer tout être humain en son sein. Cette interrogation peut d’ailleurs se reporter dans d’autres secteurs de la société comme ces bureaux d’administrations où nous n’avons plus l’impression d’être reconnu comme une personne à part entière, mais d’être juste devenu une étiquette: un intérimaire, un chômeur, un marginal, un malade, un vieux, un rural, un patient, …

 

Une compagnie de Théâtre-Action reconnue et subventionnée par la CFWB